La lettre à Lulu
Lulu 84 - mai 2014

AG au CG. Syndicat dit quoi ?


L’histoire du mouvement ouvrier, ça sert à tout, même à vanter de renier l’héritage.


L’exposition « Assemblée générale » dans le hall du Département a fait la part belle à l’histoire syndicale et aux luttes sociales dans un département qui a un passé d’anarcho-syndicalisme et de lutte de classes vigoureuse. Les visiteurs qui ont lu les panneaux jusqu’au bout ont un peu tiqué sur la conclusion : « La syndicalisation des salariés comme l’investissement au long terme dans les structures syndicales est donc une nécessité pour les citoyens désireux de se faire entendre ». Jusque-là tout va bien, c’est après que ça se gâte : « Cette “resyndicalisation” doit passer par une adaptation de la loi à la nouvelle situation économique et sociale en ce début du xxie siècle, mais aussi par une adaptation des syndicats des salariés aux évolutions de notre société ». Les inadaptés, les archaïques, n’ont pas vu que la société avait vachement évolué. Ce qui n’est ni plus ni moins que le refrain patronal et ultra libéral sur les syndicats responsables, qui savent signer des accords plus vite qu’on ne leur demande. Toujours le stylo plume à la main. La majorité rose du département ferait en somme l’éloge de la CFDT en enfonçant la vieille lutte de classes dans le passé d’images sépia.

Lu 105 fois