La lettre à Lulu
Lulu 64 - avril 2009

Affaires étrangères. Gasprom: les préfets à l'assaut de l'asso



PV télécommandé

Affaires étrangères. Gasprom: les préfets à l'assaut de l'asso
Dans ces mêmes années, la préfecture tente un coup d'intox avec Ouest-France, refilant discrètement au directeur départemental du journal une copie d'un PV d’audition de police. La déposition de cet immigré doit faire croire que le Gasprom est complice voire à l'initiative d'une véritable filière d’immigration clandestine. La rédaction oriente donc un article sur la véracité des domiciliations. Dans le couloir du journal, on recommande au journaliste d'oublier d'où vient le PV télécommandé. La manœuvre échoue, l'article versant même le témoignage d’un ponte parisien de la Croix-rouge internationale attestant que le Gasprom s’en tient strictement au légal. Voire que sans l’asso, la loi serait bafouée avec des sans-papiers incapables de remplir l’obligation préalable à leur éventuelle régularisation. L'asso ne fait que garantir l'accès à un droit républicain. Mais à ce moment-là, il y a pas mal de demandes d'asile émanant de Roumain-e-s et la préfecture veut y mettre le holà. Via ses mises en causes, les droits de solidarité, d'hospitalité, sont aussi en permanence combattus.
Le but de toutes ces manipes : déstabiliser le Gasprom, le couper de ses appuis en le rendant indéfendable, saper le moral des militant-e-s, les intimider. Et laisser la France virer ces malpropres. Qu'un sans-papier impur abreuve nos administrations.

Lu 754 fois