La lettre à Lulu
Lulu 64 - avril 2009

Affaires étrangères. Gasprom: les préfets à l'assaut de l'asso



L'ère du mauvais procès

Affaires étrangères. Gasprom: les préfets à l'assaut de l'asso
Nouvelle alerte avec une petite escroquerie montée par un Camerounais. Aidé par le Gasprom pour obtenir sa carte de séjour, il s'est impliqué en retour dans la structure. Le type fait de la retape dans les files d'attente des permanences, propose au café d'à côté de traiter au mieux les dossiers, moyennant bakchich ou prestation sexuelle. Hormis le résultat calamiteux, c'est de l'extorsion de fonds et de l'usage de faux, l'escroc s'étant fait un bulletin factice de salaire de conseiller juridique du Gasprom. Qui porte plainte. Dame justice en profitera pour cibler le président du Gasprom qui a donné son adresse à l'escroc. C'est un « faux certificat d'hébergement émis délibérément en vue d’obtenir de manière indue des documents administratifs », accuse la justice qui, après appel, condamne le président de l'époque à un mois de taule avec sursis et sa femme à 3 000 F d'amende. Depuis, la présidence du Gasprom s'est faite collective, avec une dizaine de coprésidents mandatés successivement, au coup par coup. Ce qui instaure une responsabilité collective, évite les questions d'égo et la sur-représentation d'un seul porte-parole. Parfaitement légale, la formule a été adoptée malgré les objections des fonctionnaires, et depuis été imitée au plan national par la fédération des associations de solidarité avec les travailleurs immigrés (Fasti).

Lu 786 fois