La lettre à Lulu
n°17 - avr

Ailiers gauchos. C’est Argentil d’être venu



Parmi les 32 équipes de la Coupe du monde, il en est une que la région ne pouvait capter : l’Argentine. Les responsables de la délégation l’ont vite fait savoir : pas question de dégoter un hôtel devant une plage. La présence de naïades en tenue légère risquerait de déstabiliser psychologiquement les joueurs privés de femmes pendant la compétition ! Les Argentins peuvent faire tintin ! Délaissant la côte atlantique, ils ont de plus exigé d’être hébergés dans le site le moins pollué de l’hexagone. Après une tournée de répérage en France, ils ont opté pour un hôtel à côté de St-Etienne. Où l’industrie sait arrêter de polluer quand les footballeurs l’exigent.

Lu 1392 fois