La lettre à Lulu
N°98-99 - décembre 2017

Anticor défendant



Notre de Rugy désormais national préfère la justice sereine, c’est à dire en version la plus inactive possible. Le député perchoirisé s’insurge contre la plainte d’Anticor visant Richard Ferrand, son patron de parti d’En Marche. Selon de Rugy, l’asso anticorruption fait « perdre du temps à la justice simplement pour faire entretenir l’idée qu’à partir du moment où il y a une accusation, il doit y avoir une condamnation ? » (France Info, 09/11). Il ne croit pas à la présomption d’innocence ou quoi ? Mais c’est vrai, le mot « plainte », c’est déjà trop plaintif. Une lamentation suffirait. Un soupir aussi.

Lu 53 fois