La lettre à Lulu
Lulu 92 - mai 2016

Baille baille



Le Maillé-Brézé est parti faire de la figuration dans un film de guéguerre tourné devant Dunkerque. Plus de 600 milles nautiques de remorquage, autant d'occasions pour que cette baille désaffectée finisse par le fond, à l'aller ou au retour prévu l'été 2017. En 1988, un coup de force de nostalgiques de la marine royale avait collé au quai de la Fosse l'escorteur au rebut. Depuis, ce déchet militaire a joué le fait accompli, se tapant l'incruste en musée posé dans une souille de vase, suceur de subvention d'investissement, pour carénage ou étanchéité du lance-roquettes. Nantes n'a jamais été port militaire, construisant juste quelques coques grises, mais même pas le Maillé-Brézé. Reste à lui souhaiter bon naufrage.

Lu 45 fois