La lettre à Lulu
Lulu 54 novembre 2006

Baron et ron petit pataton, Culture de l'Olivier au pays


Guichardmania tous azimuts ; deux statues, un bahut. À quand une monnaie régionale à l'effigie du baron Olive ?


Grand hommage au grand homme. Guichard mort, le voilà consacré superstar par la gauche. Même si le gaulliste sacré emblème régional s'est bien sucré. Oubliées, les passations de marchés publics douteux, les frais d'alcool exorbitants, des notes de frais maousses et injustifiées, les achats de pinard Guichard par la collectivité, toutes ces frasques évoquées au procès de son ex-bras droit à la région, en décembre 2004. Aujourd'hui, le LEP de Guérande doit changer de nom. Enfin presque. Il s'appellerait lycée Olivier Guichard, du nom du grand dignitaire localo-national. Mais à part dans les papiers du rectorat et de la Région, rien n'a changé sur place. Pas de nouvelle dénomination à l'entrée ou sur la façade du lycée professionnel. Opposé à faire ainsi passer à la postérité glorifiante le baron gaulliste, bétonneur baulois et grand creuseur de trou du Sivom*, le conseil d'administration du bahut ne s'est pas pressé à entériner la chose pour la rentrée. Pourtant, il y a de la pression, le cabinet de Jacques Auxiette, le président socialiste de la Région insistant pour réussir son opération d'hommage mange pas de pain. On est près à transiger en donnant un nom à rallonge :
«lycée de Guérande Olivier Guichard», alias LGOC.

Pas question que des profs ronchons fichent en l'air la posture magnanime, genre qui surfe sur l'héritage du prédécesseur, droite-gauche sans rancune, réconciliation nationale. Un lycée rebaptisé, c'est beau, mais une statue c'est encore mieux. Va pour la statue. On a même laissé à la veuve d'Olivier le choix du sculpteur. Un geste chevaleresque. Pas d'appel d'offre, ce sera Jean Cardot, auteur de la statue de De Gaulle qui trône sur les Champs-Elysées. La plaisanterie coûtera 94 650 euros pour deux statues, l'original au palais de région, et une autre, une reproduction, à l'abbaye de Fontevraud.

Ce doit être la mode socialiste, ou un remake de Jacques-a-dit : Jacques Floch et Gilles Retière, son successeur à la mairie de Rezé, ont rendu hommage à leur prédécesseur et ancien opposant, le gaulliste Benoît Macquet, 92 ans, toujours vaillant. Ça doit être ça, la propagande ambidextre.

Guy Chardasseau

* Syndicat intercommunal dont les pots de vin ont défrayé la chronique judiciaire et envoyé le bras droit de Guichard à l'ombre.

Baron et ron petit pataton, Culture de l'Olivier au pays

Lu 3237 fois













La Lettre à Lulu : RT @Reporterre: #NDDL Le mouvement contre l’aéroport rouvrira la route des chicanes lundi matin https://t.co/qz7IfIxiIt https://t.co/Y8enh1…
Samedi 20 Janvier - 19:10
La Lettre à Lulu : RT @ValKphotos: #zad #nddl / A la recherche de la mystérieuse cache d’armes de Notre-Dame-des-Landes Voilà la vérité nue : la cachette n’e…
Samedi 20 Janvier - 10:32
La Lettre à Lulu : En juillet dernier, dans le numéro 97, Lulu, à la pointe de l'actu, vous présentait la nouvelle députée bauloire LR… https://t.co/7kuchC8fU7
Vendredi 19 Janvier - 18:44
La Lettre à Lulu : Dans La Lettre à Lulu N°98-99. Amiante dans la Tour Bretagne. Un des employeurs concernés, la direction du Travail,… https://t.co/tdI6IH0zOQ
Vendredi 19 Janvier - 17:57
La Lettre à Lulu : RT @LELeduc: La venue du Goncourt Vuillard dans la #ZAD de #NDDL attire l’attention sur la ( belle) bibliothèque, mais en fait celle-ci acc…
Vendredi 19 Janvier - 11:00