La lettre à Lulu
n°14 - sep

Batracing. Salade de grenouille



Batracing. Salade de grenouille
C’était un des gags aussi fameux que fumeux du scandale du SIVOM de La Baule. Un élevage expérimental de grenouilles vertes non commercialisables, de plus, en eaux salées, où l’on n’a jamais vu prospérer la moindre cuisse de grenouille vivante. Replongeant en avril dernier dans ces eaux troubles, la chambre régionale des comptes épluche le coût des «études, recrutement d’un contractuel, récupération des têtards, préparation d’un terrain protégé contre les rats (les vrais prédateurs sont les hérons), pour 3,7 MF. En pure perte, la variété de grenouille envisagée faisant de surcroît partie des espèces protégées». Malgré une préétude aux conclusions négatives quant à un éventuel repeuplement des marais salés de Brière par ces sautillants batraciens, une étude supplémentaire a été payée en 1992. Perseverare grenouillicum.

Lu 2735 fois