La lettre à Lulu
n°18/19-été

Bienvenue au club. Séguinette surfe sur les vaguelettes



François Fillon est un terrien. Il n’aime pas les vagues. Quand il nomme Séguinette (Catherine Séguin dans le civil, fifille de Philippe du même nom, accessoirement à la tête du RPR), il ne pense pas que des gens peuvent penser que. Ou même que. Et d’ailleurs, personne n’a. Au moins pas ouvertement. Mais quand une dépêche de l’AFP signale que Séguinette remplace à la direction des affaires européennes un certain Michel Duthilleul* dont le départ ne serait pas sans lien avec une enquête administrative épluchant des «dépassements de frais de voyage à l’étranger», le sang froid de François pas-de-vague Fillon ne fait qu’un tour. Le nouveau président de la Région dément aussitôt ces «allégations», ce qui a malgré tout pour effet de provoquer une petite vague de reprise dans la presse. Passée l’euphorie de l’élection, François Fillon est désormais vraiment dans le bain. A remous.

* Lire <a href='/index.php3?action=page&id_art=13460'>Lulu n°16</A>, février 1998.

Lu 2226 fois