La lettre à Lulu
n°17 - avr

Big mic mac. La mic-macroéconomie parallèle



Présenté en avant-première à Nantes, «Journal intime des affaires en cours», le film de Denis Robert et Philippe Harel, inaugure un genre : le fraude-movie, écrit comme un carnet de bord d’un enquêteur sur la piste des arnaques financières de haute volée, et des mic-macs de panaméennes, nom désormais générique des sociétés écrans basées dans des paradis fiscaux. Les versements de fonds se font par voie électronique. Le marché des capitaux sert à laver l’argent noir en famille bancaire. L’argent dit «propre» n’a plus ses propres circuits. L’argent sale a pratiquement ses salles de cotations.

Lu 1987 fois