La lettre à Lulu
Lulu 82-83 - décembre 2013

Bilan carbono. Le charbon est vert, c’est nouveau


La centrale de Cordemais super écolo, d’après la chambre de commerce et EDF. Face à cet enfumage, un peu de désintox s’impose.


Bilan carbono. Le charbon est vert, c’est nouveau
Titré « Le “vert” devient-il capital pour les entreprises ? », le dossier du magazine de la chambre de commerce et d’industrie dévoile que la centrale de Cordemais est un modèle de vertu. Depuis 2010, elle est « certifiée ISO 9001 et SA 8000 (socialement responsable) pour ses efforts en matière de développement durable. Une première sur un site EDF ». Un comble : la centrale « thermique », c’est à dire qui crame du charbon (bon an mal an, quelque deux millions de tonnes) et du fioul lors des hivers à forte demande, serait donc la plus écolo de France. Pourquoi tu tousses ? Au même moment la BERD, Banque européenne de reconstruction et de développement bannit le charbon, « l’un des premiers contributeurs anthropiques aux changements climatiques et dont les conditions d’extraction et de combustion sont extrêmement nocives pour l’environnement et la santé » notent les Amis de la Terre.

Fume, c’est du propre

À Cordemais, on respire, paraît que les brûleurs spéciaux veulent réduire de 80 % les rejets d’oxyde d’azote. Les fumées ? Dépoussiérées, désulfurées. Mieux : « Une fois par an, une réunion est organisée pour parler nuisances sonores ». Sans crier pour pas faire péter le compteur à décibels. C’est ça, les « performances environnementales » de la centrale. Passons sur la norme SA 8000 qui vérifie en gros qu’on ne fait pas marner des enfants, que les syndicats ne sont pas persécutés, qu’on n’y exerce pas de discrimination et qu’on peut se former. Quoiqu’on fasse pour « laver les fumées », filtrer les particules crachées par les cheminées, et arrêter de respirer tous les deux jours, on n’empêchera pas que la combustion du charbon reste une source de pollution et de gaz à effet de serre. Question bilan carbone, le charbon, c’est pas top. C’est même l’énergie fossile qui émet le plus de CO2. Impossible de le défendre sans masquer les conséquences environnementales, climatiques et sanitaires. Le charbon propre n’existe pas**. Cordemais, c’est moit’ moit’ : deux tranches charbon, deux de fioul. Brûler du pétrole pour faire de l’électricité, ce n’est pas non plus le truc génialement écolo. Seule solution pour avoir une planète bien verte, lire et relire le journal de la chambre de commerce. Et le brûler après. En lavant les fumées.
*  Plein Ouest n°161, septembre-novembre 2013
**  Novethic, 8 juin 2009,

Lu 147 fois













La Lettre à Lulu : RT @LELeduc: #NDDL Le regard ironique de Télérama sur les fantasmes de ces animateurs qui ne vérifient rien, ne vont pas sur le terrain, se…
Dimanche 17 Décembre - 10:37
La Lettre à Lulu : À propos de Notre-Dame-des-Landes... Lulu suit l'affaire depuis un moment, retrouvez nos articles sur le sujet réun… https://t.co/HrJx1jbn1r
Jeudi 14 Décembre - 19:27
La Lettre à Lulu : RT @Reporterre: #NDDL L'édito de Hervé Kempf https://t.co/W01QChgyRe
Jeudi 14 Décembre - 09:13
La Lettre à Lulu : Et voilà le sommaire ! À vos kiosques ! https://t.co/ol9gm9LcGT https://t.co/OvwK5nVXIO
Jeudi 14 Décembre - 08:51
La Lettre à Lulu : @Legolasf44 @sobczak_andre Réponse dans le journal.
Mercredi 13 Décembre - 15:53