La lettre à Lulu
n°32 - mar

Blakaout. Silence, on bulle


Les trous de mémoire de la Bretagne en bande dessinée, nième épisode.


Blakaout. Silence, on bulle
Il ne faut pas lire les journaux. Alerté par un article d’Ouest-France vantant le 9ème tome de l’Histoire de la Bretagne en BD de messieurs Secher et Le Honzec, et protestant contre une signature des albums par le dessinateur à Leclerc Atlantis, le Comité de vigilance contre l’extrême droite* s’est fendu fin janvier d’une lettre ouverte à la presse qui s’est aussitôt noyée dans un silence assourdissant. Aucun lecteur d’Ouest-France, ni même de Presse-Océan ou de L’Hebdo, aucun auditeur de Radio-Bleu Loire-Océan, qui a fait l’éloge de l’album offert à quelques rapides du téléphone, ne saura les reproches fait à cette série. On ne froissera pas Leclerc, un annonceur de poids. Le comité relevait notamment : “Mai 68 semble se limiter à une “contestation d’étudiants gauchistes” cantonnée à Paris. Pas un mot sur la situation en Bretagne. Ne s’est-il rien passé à Nantes au sein de la SNIAS, première usine de France en grève en mai 68 ? (…) Est-ce faire preuve de “pédagogie” que d’omettre d’indiquer que si les dirigeants du Parti National Breton sont partis en Allemagne en août 1939, c’était pour chercher appui auprès des nazis ? Qu’ils sont revenus dans les fourgons de la Wehrmacht le 1er juillet 1940 ?

A côté de ces oublis, le choix de certains termes peut surprendre : les 60 000 soldats de l’armée bretonne levée par la Général de Keratry en 1870 sont-ils “concentrés au camps (sic) de Conlie” pour laisser entendre qu’ils subissent les camps de concentration avant l’heure ?” Ces vigilants contre l’extrême droite se demandent si le terme de “génocide culturel” appliqué à l’interdiction de la langue bretonne n’est pas “quelque peu excessif” : “Dans cette BD, seul le génocide perpétré par les Khmers rouges au Cambodge a droit à cette appellation - et au dessin d’une pyramide de crânes. Les 6 millions de morts de la Shoah, curieusement oubliés dans l’édition originale, sont évoqués en vingt petits mots, et sans une seule illustration, dans les pages de Ouest-France. Comme s’ils n’étaient qu’un simple détail de l’Histoire. Le caporal Bouétar “premier tué du débarquement” selon les auteurs, a droit, lui, à son portrait”. Relevant les états de service de Le Honzec au journal Minute, et l’étude de Reynald Secher “faisant un parallèle entre le génocide juif et un prétendu “génocide vendéen” curieusement sous titré “la manipulation de la mémoire”, le libelle du comité de vigilance conclut que tout ceci “ressemble furieusement à une volonté délibérée de révisionnisme historique”. Quoi, quoi, quel délit de béret ?


<I>* où se retrouvent une vingtaine d’associations et partis politiques, dont le PS, La PC, la Ligue des droits de l’homme, la Licra, le Planning Familial…</I>

Lu 3059 fois













La Lettre à Lulu : @Legolasf44 @sobczak_andre Réponse dans le journal.
Mercredi 13 Décembre - 15:53
La Lettre à Lulu : Pour rendre hommage à François-Régis qu'on regrette déjà, replongeons dans un de ses grands reportages. https://t.co/jiuJKtjKza
Mercredi 13 Décembre - 12:58
La Lettre à Lulu : La Lettre à Lulu 98-99 en kiosques demain. Voilà déjà la une... https://t.co/DWLuTQoQQA
Mercredi 13 Décembre - 12:56
La Lettre à Lulu : RT @LeRavijournal: Sauvons le Ravi ! C'est le message que relaye aujourd'hui l'hebdo @Politis_fr Merci confrère ! Participez au #CouscousBa…
Lundi 11 Décembre - 11:09
La Lettre à Lulu : RT @rayclid: Being Donald Trump #Trumpjerusalem #cartoon https://t.co/ulEZNyKqBn
Lundi 11 Décembre - 11:08