La lettre à Lulu
n°31 - déc

Bon coup. Je ne regrette rein



La loi anti cumul contraint Dominique Caillaud, élu vendéen, à ne pas se représenter aux cantonales. Il se retire satisfait d’avoir «participé au coup de rein pour le désenclavement et pour la consolidation de l’image de Vendée»*. Coup de quoi ? Un aveu à se retrouver aux assises pour viol collectif.

<I>* Ouest-France, le 20 octobre 2000.</I>

Lu 1667 fois