La lettre à Lulu
n°09 - fév

Bonne œuvre. Tel est prix



Joël Bonnemaison se partage entre ses délégations Force Ouvrière à France 3 et la couverture téléplanplan de la Vendée, mais trouve aussi le temps d’être un écrivain couronné pour l’ensemble de son œuvre. A la mi-décembre, il s’est dégotté l’obscur prix littéraire Agrippa d’Aubigné, décerné il est vrai unanimement par son comparse Gilbert Prouteau. La consécration n’est relatée que par Presse Océan où officie le troisième larron, Hervé Louboutin. Tous trois complices du scandale d’un autre prix dénommé "Art de vivre" et décerné à Champtoceaux en 1995 contre
150 000 F de subventions et aucune retombée pour la renommée du bourg*. La preuve par trois que l’unanimité n’a pas besoin de plus de partage.

<I>* <a href='/index.php3?action=page&id_art=12096'>Lulu n°5/6</A></I>

Lu 2645 fois