La lettre à Lulu
n°25 - oct

Bretelles. Avis aux contriplebuables



Les zozios du marais poitevin vont pouvoir ressortir leurs plus belles plumes pour pétitionner contre le méchant béton autoroutier. Le nouvel ennemi porte le nom de code d'A 831 et doit relier Fontenay-le-Comte à Rochefort en traversant le fameux marais sur une vingtaine de kilomètres. Parmi les variantes en discussion, la formule lourde pèserait 2 255 MF, pris en charge à 90% par l'État (qui a reporté sa décision initialement prévue pour cet automne). Mais comme ces kilomètres d'asphalte à glissières et à bretelles seront à péage, le contribuable paierait deux fois. Les comptes des sociétés d'autoroute étant régulièrement dans le rouge, et leurs déficits chroniques étant tout aussi régulièrement bouchés par l'État, le contribuable paierait trois fois. Comme disait l'autre, l'important c'est pas de gagner, c'est de contribuer.

Lu 2253 fois