La lettre à Lulu
n°17 - avr

Brongniart de vivre. Des douzaines d’huîtres cernent la Bourse



Brongniart de vivre. Des douzaines d’huîtres cernent la Bourse
Le libéralisme forcené est au goût du jour. Pour contrer cet effet de mode, il convient de remettre en vigueur une tradition déjà ancienne puisque sa création remonte à l’an dernier : le réveillon du 1er mai, devant le Palais de la Bourse à l’initiative de l’association N.E.U.F. «Nantes est une fête». Contre la dictature des marchés financiers. Pour le muscadet chauffé dans le car. Contre les bulles spéculatives, et les champagnes rotés sur les manants des quart comme des tiers mondes. Pour épater le parisien. Pour les huîtres sur le pavé. Bref, la Bourse prise d’assaut par des Nantais épris de justice et de boisson.

N.E.U.F. - 4, rue du Dr Schweitzer, 44100 Nantes. Tél. : 02 40 29 12 63.

Lu 1975 fois