La lettre à Lulu
Lulu 57 - juillet 2007

Buste do it ! Guichard plus bronzé mort que vivant


Olive sans Marius, c'est quoi c't'arnaque? Et puis couler un bronze pour rendre hommage à un mort, c'est pas un manque de savoir vivre?


Buste do it ! Guichard plus bronzé mort que vivant
Guichard, presque à poil! La statue va de l'occiput au plexus, et s'arrête donc avant les roubignoles. C'est juste un buste*. Du coup, Guichard est plus petit mort que vivant. Plus bronzé aussi. On l'a statufié en le privant de son jeu de jambes. On aurait du le momifier, ça méritait au moins ça.

Le 29 juin dernier, François Fillon vient lever le voile sur le passé. Et même le trépassé. Fillon inaugure la statue du père fondateur des Pays de la Loire. C'est Daisy de Galard, la veuve en deuxièmes noces du Baron qui, sans appel d'offre avait choisi le sculpteur Jean Cardot. En 1999, la Ville de Paris avait un peu plus respecté le formalisme en nommant un jury, dont était Guichard, justement. Tout ça pour choisir le même sculpteur Jean Cardot, chargé de dresser De Gaulle en bronze sur les Champs-Elysées.

A titre posthume, Guichard gère habilement son plan de com. Très fort.

Trois militants bretons ont été arrêtés le 20 avril 2007 à la Baule. Près de 15 heures en garde-à-vue au commissariat. Leur crime ? Avoir démonté la plaque "Place Olivier Guichard" à Assérac et badigeonné de coltar la stèle dédié au Baron. Même fièvre dévisseuse à La Baule, avenue Olivier Guichard. A la troisième plaque, le trio des as du tournevis s'est fait poisser par une patrouille de police. Officiellement, les juges appellent ça des "soustractions frauduleuses" et des "dégradations de biens publics" quand un peu de peinture a donné une note artistique au happening. Les deux communes ayant porté plainte, le trio est convié en correctionnelle à Saint-Nazaire le 23 novembre 2007.

Bemdez, un autre groupe breton, propose cette épitaphe pour Guichard: "Baron du gaullisme, affairiste, Sept fois ministre français, président de région fantoche et maire de La Baule, défenseur de la partition administrative de la Bretagne du maréchal Pétain, fervent défenseur de Maurice Papon, complice de crimes contre l'humanité". Ils ne se rendent pas compte du prix que ça coûterait à faire graver tout ça. Il y a des gens qui sont graves.

*La plaisanterie coûtera 94 650 euros pour deux statues, l'original au palais de région, et une autre, une reproduction, à l'abbaye de Fontevraud à inaugurer le 21 septembre.

Lu 1187 fois













La Lettre à Lulu : RT @Reporterre: #NDDL "Et toujours des bises, des bras enveloppants, et des abrazos entre des gens qui ne sont jamais sentis si proches, bi…
Jeudi 18 Janvier - 11:39
La Lettre à Lulu : RT @TBrochot: Le communiqué du Parti Socialiste. Regardez bien le logo, en dessous du poing et la rose, il y a toujours écrit "social-écol…
Mercredi 17 Janvier - 20:47
La Lettre à Lulu : Et pour ceux qui n'auraient pas suivi, toutes les saisons de la série ! (dessin : Frap, Lulu 65, juillet 2009)… https://t.co/S21kwhDjZZ
Mercredi 17 Janvier - 17:07
La Lettre à Lulu : Souvenirs : il y a près de dix-sept ans (!), le premier papier (début d'un long feuilleton) dans Lulu (numéro 33, é… https://t.co/iQ5EsvsmeD
Mercredi 17 Janvier - 16:50
La Lettre à Lulu : RT @LELeduc: #NDDL, c’est la victoire des paysans et des citoyens qui luttent depuis un demi-siècle. Une pensée pour le paysan Michel Tarin…
Mercredi 17 Janvier - 15:29