La lettre à Lulu
Lulu 45 juin 2004

C’est pas la caméra boire. Tournage sans casting



La vidéo surveillance est devenue une banalité urbaine. Au petit bureau de poste du Champ de Mars, l’espace du public, pas plus grand qu’un living room, est sous l’œil de six caméras ! Les trams et bus de la Tan sont équipés de caméras planquées. Le moindre distribanque est coiffé d’un de ces bigs brothers électroniques. Depuis l’an 2000, St-Herblain assume fièrement l’extension de la vidéo surveillance à 80 bâtiments publics. Plus quinze caméras branchées vers l’espace public, autour du centre commercial d’Atlantis notamment. Une expérience pilote dans l’Ouest. Une surveillance 24 h sur 24, avec du personnel en régie en permanence. Souriez, vous êtes matés.

Lu 1582 fois