La lettre à Lulu
N°2 - février 1996

CDLM, canal historique


Dingueries technocratiques


Historique : les ingénieurs ont déjà frappé au Canal de la Martinière. Au XIXe, l’estuaire de la Loire s’ensablant, un projet de canal latéral au fleuve, sur quinze bons kilomètres, est lancé en 1866. Le chantier titanesque dure dix ans et coûte 26,7 millions de francs de l’époque (soit 452 MF actuels). Inauguré en 1892, profond de 5,80 m, ce canal est dépassé huit ans plus tard : les nouveaux cargos à vapeur réclament sept mètres sous la flottaison. Piteux, n’ayant pas prévu telle croissance des navires, les ingénieurs font recreuser le lit de la Loire : 25 MF de travaux, aussi cher que le canal ainsi mis au rencart. Désaffecté en 1913, il finit comme cimetière de trois-mâts.

En 1910, les ingénieurs des Ponts, pas vaccinés, imaginent même un autre canal de déviation de 11 km autour de Nantes, avec écluses amont et aval. Ce projet (50 MF de l’époque) est tombé à l’eau. Noyé dans le bêtisier du génie sans bouillir. Génie canalisé bien sûr.

Lu 1791 fois













La Lettre à Lulu : RT @Lindgaard: L'Etat ne veut pas d'un "nouveau Larzac" à #NDDL mais les usages collectifs des terres sont en plein essor, en lien avec l…
Samedi 21 Avril - 23:38
La Lettre à Lulu : Lulu a le plaisir de vous offrir le début de roman commandé l'an dernier à Patrick Dewdney par Ouest-France... qui… https://t.co/grltzyLIIw
Samedi 21 Avril - 19:04
La Lettre à Lulu : Ah ! Coconstruire... Johanna, sors de ce corps ! #Nantes https://t.co/ItgPcpC8sA
Samedi 21 Avril - 18:11
La Lettre à Lulu : Les protagonistes apprécieront... #ZAD https://t.co/UezZ6kH2Py
Vendredi 20 Avril - 08:28
La Lettre à Lulu : RT @Clyde_Barrow_: Ben ouais, l'écologie c'est quand on est accroché à un hélico à observer les hippopotames, tout en étant sponsorisé par…
Jeudi 19 Avril - 17:51