La lettre à Lulu
N°1 - décembre 1995

Ça eût payé...

Complément



Joël Batteux, maire de Saint-Naz, s’est fait rémunérer en tant que président de la Stran, société de transports en commun de la ville. C’est interdit. Depuis 1986, sa paye mensuelle allait jusqu’à 15 000 F (plus avantages en nature). En 93, il a été mis fin à cette irrégularité. C’est bien. La Chambre régionale des comptes note quand même que cette rémunération s’ajoutait aux indemnités, trois fois moindres, de maire. Pas bésef de bénef, d’être maire en bord de mer.

Lu 1617 fois