La lettre à Lulu
n°18/19-été

Cagnotte. Salauds de pauvres



Les traîne-misère ont encore gâché le repas de Luc Dejoie lors de la dernière cession du Conseil général. Apostrophé par l’opposition parce que la docte assemblée s’obstine à ne pas dépenser les crédits affectés au volet insertion du RMI, Lucky a pris la mouche. S’il reste 83 millions de francs inutilisés dans les caisses du département pour les érémistes c’est, selon lui, à cause «du cadre trop rigide de la loi», qui empêche de concevoir des actions intelligentes pour les miséreux. Puisque les Conseillers généraux pas généreux n’ont pas trouvé d’action pertinente pour utiliser cette somme, on met l’argent de côté. C’est pourtant simple, non ? Conclusion : les pauvres devront attendre que Luc ait une idée pour toucher leur dû. C’est pas pour les décourager, mais ça peut prendre un moment.

Lu 2310 fois