La lettre à Lulu
n°32 - mar

Canons à bouchon



On a coulé un bronze pour la mairie de Nantes. Début février, un mataf galonné a officiellement remis deux rondelles de bonze, des bouchons de canon, dont un du Charles-de-Gaulle, le fameux porte-avion porte poisse. C’est sensé protéger le fût du canon des embruns, et ça s’appelle des “tape de bouche” (pas des ferme-ta-gueule, ni des couvercles à boucherie). Nantes fait la collèque de ces bouchons. Elle en a une centaine. Mais toujours pas une hélice de porte-avion.

Lu 2371 fois