La lettre à Lulu
Lulu 101

Coke en stock



Fin de la filière charbon en 2022, a dit Macron. Sauver Cordemais ? Sur place, les partisans d'une solution dite alternative espèrent limiter à 40 % de charbon, mixé à des déchets verts, le combustible alimentant les brûleurs de la centrale. Blacklisté mais pas trop. Rien à voir avec les préconisations des sommets environnementaux et les rapports récurrents des experts qui préconisent l'urgence d'un arrêt complet du recours aux ressources fossiles, le charbon en premier. Si on se réfère au tonnage de charbon cramé bon an mal an à Cordemais, ça ferait quand même entre 500 000 et 800 000 tonnes par an. Houille houille houille...

Lu 108 fois



Nouveau commentaire :