La lettre à Lulu
n°35 - déc

Collaboraction. Ouest-France : les héros ont touché



«Unique. Un document rare», clame la réclame dans le quotidien. Ouest-France vend des reproductions au format d’origine des pages d’Ouest-Eclair. Histoire, sans doute, de propager la bonne parole du Maréchal Pétain, un demi siècle après. Ouest-Eclair, l’ancêtre de Ouest-France, est resté sous l’Occupation un «organe influent, issu de la démocratie chrétienne (qui) ne se départira pas d’un pétainisme de bon aloi». C’est le journaliste Georges Cariou qui l’écrit dans «L’hermine et la croix gammée, le mouvement breton et la Collaboration»*. Il y évoque François Desgrées du Loû et Paul Hutin (le père de l’actuel François-Régis), qui seront qualifiés de «journalistes réfractaires» par Ouest-France renaissant écrivant sa légende à la Libération. Pourtant, écrit Cariou, ces dirigeants d’Ouest-Eclair «vont pendant toute la période de l’Occupation, quitter leur fonctions… tout en continuant à percevoir leurs dividendes d’actionnaires !» C’est pas au bon catho qu’on va apprendre ce que c’est qu’une bonne action.

<I>* Editions Mango, nov. 2001.</I>

Lu 2631 fois