La lettre à Lulu
Lulu 88 - mai 2015

Comble-la-cul. Gare à l'arrière-train



Lille, fin mars, le salon international de l’industrie ferroviaire refile au tram-train Nantes-Châteaubriant le prix accessibilité pour le « plancher intégralement bas » des rames et le dispositif « comble lacunes avec les quais » (bouche-trou évitant les pièges à roulettes). L’hommage oublie les usagers, comme cette jeune femme qui a posé à quatre pattes, fesses à l’air, enfin on imagine, la presse n’ayant publié qu’une photo méchamment pixellisée de l’arrière train de la « spécialiste de la diffusion d’images d’exhibition sexuelle – et même de sexe – dans des lieux insolites »*. La SNCF veut porter plainte contre ce pourtant salutaire comble lacune, pour rendre sexy les transports en commun.

* Presse-Océan, le 21 mars 2015.

Lu 31 fois