La lettre à Lulu
N°3 - mars 1996

Comme des voleurs



Petit émoi sur le plateau de Chantepie, le siège du journal Ouest-France à Rennes, un beau jour de septembre 94. Une escouade d'inspecteurs de la police judiciaire débarque sans prévenir et pose les scellés sur les portes des bureaux de la direction générale. Ils agissent dans le cadre d'une instruction déclenchée par une plainte de Philippe Amaury, l'un des actionnaires du journal. Ce dernier estime avoir été spolié par la vente du journal à l'association. L'affaire est toujours pendante, mais la presse dans son ensemble reste très discrète sur le déroulement de l'instruction. Histoire de laisser les confrères laver leur linge sale en famille, comme il est de règle parmi les professionnels de la profession.

Lu 2353 fois













La Lettre à Lulu : RT @Fakir_: Une piscine à Brégançon pour préserver leur intimité. C'est vrai, quoi, les Macron ont droit à la protection de leur vie privée…
Samedi 23 Juin - 21:51
La Lettre à Lulu : RT @Maitre_Eolas: Mais bande de cretins l’AME n’est pas un cadeau fait aux sans papiers, c’est une mesure de santé publique. Vous préférez…
Samedi 23 Juin - 21:51
La Lettre à Lulu : RT @NONago_NDDL: Lundi, mardi et mercredi, chacun-e est conviée à un chantier nettoyage de la zone autogéré #zad #NDDL, c'est à dire: tu p…
Samedi 23 Juin - 21:50
La Lettre à Lulu : RT @Reporterre: « Il s’agit de savoir si on veut plus de fermes à taille humaine, des installations, des expérimentations agricoles. Les p…
Samedi 23 Juin - 21:49
La Lettre à Lulu : RT @KEMPFHERVE: Forte enquête de @Bastamag sur les 478 personnes tuées par la police depuis 1977. Dont 56 enfants ou mineurs ! La violence…
Lundi 18 Juin - 15:46