La lettre à Lulu
Lulu 67 - décembre 2009

Craignos à ronger. Salsifis à roulette



Les Roms sont à la fête dans Presse-Océan. Pour le quotidien, ces gens-là ont un destin de jardinière de légumes : «Les salsifis il y a ceux qui les aiment. Il y a aussi ceux qui ne les aiment pas. Il y a ceux qui les mangent et ceux qui ne les mangent pas. Il y a ceux qui en veulent bien dans leur assiette. Et il y a ceux qui préfèrent les voir dans l'assiette du voisin. Lundi soir, lors du conseil extraordinaire de la ville d'Indre, il n'était pas question de salsifis mais plutôt de Roms». Telle est l'introduction élégante d'un article* sur les Roms. En fait, pourquoi les salsifis et pas les rutabagas ? Bouffé comme un légume, le salsifi est en fait une racine, alias tragopogon, originaire d'Eurasie. Enraciné, ça doit être ça, l'image. Salauds d'étrangers ! Incrustés ! On va les bouffer tout cru, etc.

Un mois après, rebelote, mais au sud de la Loire, à Rezé. Mieux que la peur, la peur de la peur. Eternel lever de bouclier des boutiquiers contre les Roms et leurs maisons à roulettes. Témoignage anonyme d'un commerçant : «Beaucoup craignent pour leurs véhicules même si pour l'instant, il n'y a pas eu de dégâts». On a donc raison de craindre le pire que rien, pire à venir. Surtout si on a une voiture-poulailler.

* le 11 novembre 2009
* le 10 décembre 2009

Lu 322 fois