La lettre à Lulu
Lulu 92 - mai 2016

Crâneurs oubliés

Ça va pas la tête ?


La tête de l’emploi, les bosses du crâne, version scientifique planquée au muséum.


C'était très en vogue au XIXe. Scientifique. Imparable. La prédiction des risques de délinquance selon la forme des crânes humains. La « phrénologie » prétend déterminer « le caractère et des fonctions intellectuelles de l'homme, d'après la conformation externe du crâne ». Même le progressiste nantais Ange Guépin, médecin républicain coauteur d'une étude sur la misère des ouvriers en 1835, regrette que le muséum nantais ne dispose pas d'une collection de « crânalogie humaine et comparée » et lègue donc un moulage en plâtre d'un assassin « fils et petit-fils d'assassins, condamné à mort après plusieurs crimes, dont la tête porte l'empreinte de la férocité, de la discrétion, de la circonspection, de l'amour de soi, de l'idéalité jointes à l'absence de tout esprit religieux, bienveillant ou philosophique, en un mot de toute sociabilité. » Le plâtre dort toujours dans les réserves. L'atavisme ne saurait mentir, le forme du crâne prétend déterminer que le criminel était « rusé, cruel, discret, très adroit ». Après une visite aux détenus politiques, Guépin observe que « tous ces hommes ont la tête ronde, c'est à dire qu'il ont les parties latérales du cerveau développées. Un disciple de Gall* examinant leur crâne y verra un peu de cruauté, beaucoup de ruse ». C'est de ces élucubrations pseudo scientifiques que naîtront les théories de Lombroso sur le criminel-né dont les formes « primitives » prédisposeraient au vagabondage, à l'« état de sauvagerie », au crime... Discréditée à partir de 1840, la phrénologie a disparu des radars de la criminologie. Un siècle et demi plus tard, le fichage dès l'enfance revient régulièrement comme la bonne idée de tri social anticipé. Pour le portrait robot, l'ADN prend le relais.

* Franz Joseph Gall, médecin allemand penseur de « crânioscopie » rebaptisée en 1810 « phrénologie », disait déceler les facultés et les penchants des hommes par la palpation des reliefs de la boîte crânienne.

Lu 7 fois













La Lettre à Lulu : RT @Reporterre: #NDDL "Et toujours des bises, des bras enveloppants, et des abrazos entre des gens qui ne sont jamais sentis si proches, bi…
Jeudi 18 Janvier - 11:39
La Lettre à Lulu : RT @TBrochot: Le communiqué du Parti Socialiste. Regardez bien le logo, en dessous du poing et la rose, il y a toujours écrit "social-écol…
Mercredi 17 Janvier - 20:47
La Lettre à Lulu : Et pour ceux qui n'auraient pas suivi, toutes les saisons de la série ! (dessin : Frap, Lulu 65, juillet 2009)… https://t.co/S21kwhDjZZ
Mercredi 17 Janvier - 17:07
La Lettre à Lulu : Souvenirs : il y a près de dix-sept ans (!), le premier papier (début d'un long feuilleton) dans Lulu (numéro 33, é… https://t.co/iQ5EsvsmeD
Mercredi 17 Janvier - 16:50
La Lettre à Lulu : RT @LELeduc: #NDDL, c’est la victoire des paysans et des citoyens qui luttent depuis un demi-siècle. Une pensée pour le paysan Michel Tarin…
Mercredi 17 Janvier - 15:29