La lettre à Lulu
n°20 - oct

Déficit. La Vendée monosexuelle



Serait-on plus mysogyne en Vendée qu’ailleurs ? Les 320 noms et pédigrees recensés par l’annuaire «les Têtes de Vendée», ne comportent que 26 femmes. Soit 8% et des poussières. On croyait que les femmes représentaient la moitié du ciel, et 51% de la population. La cartographie des notables, élus, patrons et gens connus les réduit à la portion congrue. Pour le dernier «444 têtes de Loire-Atlantique», les femmes n’étaient que 6%. C’est joli, un tailleur en peau de chagrin.

Lu 4190 fois