La lettre à Lulu
Lulu 53 juillet 2006

Dégrignotage. Ça lui fait une belle jambe


Les ouvriers, c'est pénible, ça vous gâche les taux d'accident du travail comme d'un rien.


Dégrignotage. Ça lui fait une belle jambe
Pour faire bonne impression, le patron de la boîte de métallurgie est venu au tribunal avec un serre-joint tout neuf. Un peu plus, il amenait un pont-roulant et une grue dans leurs emballages. Faut dire qu'on lui reproche un méchant accident du travail le 27 septembre 2001. La victime est un chaudronnier soudeur intérimaire qui «dégrignotait» la pièce, enlevant les barbes et petites boulettes de soudure en trop sur un châssis de 630 kg. Le bâti métallique est tombé, fracassant la jambe du prolo. Il aurait pu y passer. Dents cassées, fémur fracturé, plus de trois mois d'arrêt de travail. Quatre passages sur le billard et cinq ans plus tard, il ne sait pas encore quel sera son taux d'invalidité. Le cadre métallique de 5 m par 3 était posé sur la tranche, large de 20 cm, en équilibre sur le plateau d'un marbre, et seulement retenu par deux serre-joints que l'ouvrier n'a pas installé lui-même. Il n'a pas plus manipulé le pont-roulant.

Le patron de la SFCMM, basée à Saint-Herblain et Donges et employant 130 personnes jure que sa boîte est un modèle de vertu, bardée de certifications, «très à cheval sur la sécurité», irréprochable, agréée sécurité comme pas un de ses concurrents. Et pour chaque poste de travail, il a concocté un très beau «protocole d'accueil et de formation» des ouvriers, y compris intérimaires. «Juste une fiche à remplir, où on écrit ce qu'on sait faire, ce qu'on sait pas faire», tempère l'ouvrier. Le jour de l'accident, l’itinéraire a bien «averti que c'était dangereux, mais il fallait que la pièce parte le soir même». Le patron a sa petite idée sur l'accident : l'ouvrier aurait tapé sur la pièce, un premier serre-joint a dû tomber, l'ouvrier l'aurait bien entendu, mais aurait continué à bosser quand même. En gros, ce serait bien de sa faute : «Un OP3 expérimenté ne travaille pas dans des conditions dangereuses. Il n'a rien signalé au CHSCT*». Sauf que l'OP3 est en intérim, de passage dans la boîte, sans savoir forcément qui siège à cette commission. Sa position précaire n'encourage pas à faire des remarques, encore moins à faire jouer un droit de retrait devant une situation dangereuse. Et de toute façon, c'est la fin de la journée, il est seul dans l'atelier, et faut finir fissa ce foutu bâti de ferraille. Lors de l'enquête, patron et chef d'atelier ont dû admettre que la pièce était insuffisamment fixée. La Sécu l'annonce par ailleurs : «Les intérimaires ont deux fois plus d'accidents du travail que les autres salariés»**.

Au cours de l'audience, le patron de SFCMM n'aura finalement dit qu'une fois, mollement, que l'accident est «regrettable». Il préfère parler «probabilité», «coefficient de frottement». Son avocat note que «l'objectif de l'entreprise n'est pas de voir augmenter son taux d'accident du travail». C'est que ça coûte des sous, ces données chiffrées, notamment pour l'évaluation des cotisations Sécu. Et voilà: la peau des salariés se réduit à une donnée statistique et financière. Le procureur se demande si l'entreprise a fait le maximum sur la sécurité, et réclame une condamnation à 6 000€ d'amende. Le patron a de la chance : il a été relaxé de l'accusation de blessure volontaire, et on ne lui a même pas confisqué son serre-joint de démonstration.

Théodore Bretelle

* Commission d'hygiène et de sécurité et des conditions de travail
** Prévention entreprise, trimestriel de la caisse régionale d'assurance maladie, n°76, juin 2006

Lu 6311 fois













La Lettre à Lulu : RT @frapdessins: #Remaniement La solution est pourtant évidente... https://t.co/vNVLWfMvcQ
Samedi 13 Octobre - 15:04
La Lettre à Lulu : RT @ijarjaille: A #Rennes et #Nantes, Vinci profite à plein de l’abandon de #NDDL. @MediacitesNtes a consulté en exclusivité un rapport de…
Jeudi 11 Octobre - 15:55
La Lettre à Lulu : RT @frapdessins: #5e_République : c'est plus ce que c'était ! #Macron #Benalla #Collomb https://t.co/m4lns8OWbf
Dimanche 7 Octobre - 19:00
La Lettre à Lulu : S’appelle comment ??? https://t.co/S3XeeYkXYA
Dimanche 7 Octobre - 18:58
La Lettre à Lulu : Kita et ses petits commerces... lire aussi https://t.co/LKp7CNRMW6 https://t.co/6FI3AMq67k
Vendredi 5 Octobre - 10:02