La lettre à Lulu
Lulu 70 - novembre 2010

Dépôt-sition Le savoir-vivre des sauvages


Avis à la population : on est prié de laisser sa carte de visite tout en signant une décharge quand on vide ses poubelles en douce, la nuit, n’importe où.


Ah les ordures ! Les élus de la communauté de communes de la région de Blain ont vidé leur sac sur la question des décharges sauvages. À quoi bon prévoir des poursuites contre les salopiauds si aucune des quatre communes n’a verbalisé personne « depuis au moins dix ans » ? Le maire du Gâvre a la réponse : «Trouver dans un dépôt sauvage des documents avec des noms et adresses, ce n’est pas apporter la preuve que c’est l’intéressé lui-même qui les a déposés»*. Désormais, il est exigé que chaque gougnafier qui balance ces ordures dans la nature laisse aussi, bien en évidence un avis de dépôt en trois exemplaires, dument contresignés.

Sinon, il sera déchettu de la nationalité.

* Ouest-France, le 28 octobre 2010

Lu 238 fois