La lettre à Lulu
n°11/12-été

Dernier salon. Le réédit de Nantes



Après avoir sabordé le Festival du livre de Nantes, la municipalité PS revient sur ses pages. En 1990, elle avait décidé d’arrêter les frais. Exit le festival, lancé quatre ans avant par la droite. Trop cher. L’argument a dû être oublié puisqu’un salon du livre d’histoire est relancé pour trois jours à la mi-avril 1998 à la Cité des congrès, lors des célébrations de l’édit de Nantes. L’adjoint à la culture, Yannick Guin aurait bien voulu créer sa chose, un salon renouvelable tous les ans, mais le maire a opté pour un événement sans lendemain, au sein du quadricentenaire de l’édit. Le phénix ne revivra donc que l’an prochain. Pas de quoi en faire une histoire.

Lu 2453 fois













La Lettre à Lulu : RT @KEMPFHERVE: Forte enquête de @Bastamag sur les 478 personnes tuées par la police depuis 1977. Dont 56 enfants ou mineurs ! La violence…
Lundi 18 Juin - 15:46
La Lettre à Lulu : RT @LELeduc: L’Assemblée vote la loi sur le secret des affaires. Une attaque sans précédent contre la loi sur la liberté de la presse de 18…
Lundi 18 Juin - 15:45
La Lettre à Lulu : RT @OBerruyer: En indiquant à l'Assemblée que la "presse professionnelle" sera exonérée de la loi "Fake news" le Gouvernement impose une in…
Mercredi 13 Juin - 23:23
La Lettre à Lulu : RT @Bastamag: Qui sont les personnes tuées par la police et la gendarmerie, pourquoi et comment sont-elles tuées, et dans quelles circonsta…
Mercredi 13 Juin - 23:20
La Lettre à Lulu : RT @Reporterre: Les violences policières se généralisent, constatent les avocats de France https://t.co/9WQgxEs7SV https://t.co/S6jlDtWK7T
Mercredi 13 Juin - 23:16