La lettre à Lulu
n°20 - oct

Deuxième couche. Une résidence «les pieds dans la décharge»



Les promoteurs immobiliers n’ont décidément peur de rien. L’un d’entre eux a tout bonnement prévu d’implanter un complexe de grand standing de deux cent quarante logements sur une ancienne décharge à Guérande, près de l’entrée de La Baule. Le fait que le projet, situé en bordure des marais salants, soit en infraction avec son propre plan d’occupation des sols, n’a semble-t-il guère ému le maire de Guérande qui s’est empressé de signer le permis de construire. Du coup, les associations de protection de l’environnement se sont mobilisées et le préfet a déposé au nom de l’Etat un recours devant le tribunal administratif pour signifier au maire qu’il poussait un peu. Manque de bol, les services de la préfecture ont fait une grosse erreur de procédure en oubliant de prévenir la partie adverse, le promoteur, et le recours est tombé dans le marais. Voilà qui a dû mettre de l’ambiance dans les couloirs de la préfecture. Les associations en rigolent encore et ont invité l’Etat à se joindre à elles devant le tribunal. Aux dernières nouvelles, le préfet hésite entre passer pour un dégonflé ou pour un écolo de deuxième catégorie. Pas facile la vie de représentant de l’Etat.

Lu 1429 fois