La lettre à Lulu
Lulu 65 - juillet 2009

Dingo dossiers. Des soignants bien patraques



Faute de goût délirante

« Battons nous pour que les conditions de soins soient meilleures », écrit un jour un soigné, réclamant de mieux manger et de pouvoir sortir à vélo le week-end. « Nous voulons des plats le midi qui aient du goût », dit ce tract intitulé « comité de soignés ». Le chef de la révolte se verra rabrouer sévèrement, traiter de « délirant », menacé de réhospitalisation et donc de retour à l'HP, s'il ne met pas fin à son agitation insurrectionnelle. Le directeur de l'époque (2006) a engueulé les salariés de ne pas avoir alerté la hiérarchie pour dénoncer au plus vite le salopiot qui voulait mieux manger à mieux vélo.
Un peu plus, il demandait l'asile gastronomique.

Lu 1556 fois