La lettre à Lulu
n°35 - déc

E la nave va pas. Ainsi soient-îles



Sale temps pour les investisseurs. Le Levant, ce paquebot géré par la nantaise Compagnie des Iles du Ponant, ne méritait pas les subventions qu’il a copieusement glanées pour sa construction en 1996. La Commission européenne a demandé aux investisseurs de la barcasse de rembourser les 78 millions de francs (un tiers du coût de construction) accordées par la France en 1996 pour participer au développement de St-Pierre-et-Miquelon. Les instances européennes ont estimé que l’aide était sept fois supérieure aux retombées pour Pierre et son pote Miquelon. L’Europe, c’est rien que des empêcheurs de ramasser des ronds.

Lu 2328 fois













La Lettre à Lulu : RT @KEMPFHERVE: Forte enquête de @Bastamag sur les 478 personnes tuées par la police depuis 1977. Dont 56 enfants ou mineurs ! La violence…
Lundi 18 Juin - 15:46
La Lettre à Lulu : RT @LELeduc: L’Assemblée vote la loi sur le secret des affaires. Une attaque sans précédent contre la loi sur la liberté de la presse de 18…
Lundi 18 Juin - 15:45
La Lettre à Lulu : RT @OBerruyer: En indiquant à l'Assemblée que la "presse professionnelle" sera exonérée de la loi "Fake news" le Gouvernement impose une in…
Mercredi 13 Juin - 23:23
La Lettre à Lulu : RT @Bastamag: Qui sont les personnes tuées par la police et la gendarmerie, pourquoi et comment sont-elles tuées, et dans quelles circonsta…
Mercredi 13 Juin - 23:20
La Lettre à Lulu : RT @Reporterre: Les violences policières se généralisent, constatent les avocats de France https://t.co/9WQgxEs7SV https://t.co/S6jlDtWK7T
Mercredi 13 Juin - 23:16