La lettre à Lulu
Lulu 66 - novembre 2009

Écran Total. Pornichet a trouvé du pétrole



En plus, le jeune gisement de Pornichet n'a pas des millions d'années. Juste dix ans.

Total a beaucoup fait pour son image. C'est connu. Demandez à n'importe qui, tiens. Il vous répondra que oui, bien sûr, c'est ce fameux «acteur majeur de l’économie régionale» qui n'a pas son pareil pour «contribuer au développement économique du territoire» du coin, qui plus est intelligemment doté «d'un dispositif d’accompagnement des PME pour soutenir l'emploi et favoriser le dynamisme local». Et si vous êtes tombé sur quelqu'un qui a vraiment bien appris par coeur le baratin de com, il saura vous expliquer que «cette démarche stratégique pour Total lui permet de mieux s'intégrer là où il opère et d’être en cohérence avec les engagements pris par le Groupe en termes de responsabilité sociétale.» En clair, quinze entreprises du cru se sont fait prêter 24.000 euros en moyenne, et alors que onze autres se sont fait prêter un bout de bureau pour héberger un VIE (volontaire international en entreprise). Total sociétal. Au même moment, Total local annonce des pertes de 15 millions d'euros par mois : les demandes de fioul et d'essence sont en chute libre, et la raffinerie en surcapacité. Simple rappel pour un peu pleurer sur les aléas de l'économie. Dans une telle conjoncture, le pétrolier est bien bon. Trop bon.

Mais pour être complet, il faudrait aussi demander leur opinion aux vers de vase de Pornichet. Ils vont diront que grâce à Total, ils sont emmerdés depuis l'an 2000 par la bouillasse du pétrolier si vertueux, baignés qu’ils sont dans les vieux hydrocarbures de l'Erika. Depuis que le maire de Pornichet a eu un doute en mars dernier, et que l'échantillon de vase est revenu des labos du Cedre après analyse, on sait que les dessous de la zone de mouillage sont imprégnés de fioul du cargo naufragé. Mais bon, c'est connu, les vers de vase sont mauvaises langues. Il vont soutenir que le développement durable, pour eux, c'est plutôt l'enveloppement durable.

Lu 240 fois













La Lettre à Lulu : RT @Lindgaard: L'Etat ne veut pas d'un "nouveau Larzac" à #NDDL mais les usages collectifs des terres sont en plein essor, en lien avec l…
Samedi 21 Avril - 23:38
La Lettre à Lulu : Lulu a le plaisir de vous offrir le début de roman commandé l'an dernier à Patrick Dewdney par Ouest-France... qui… https://t.co/grltzyLIIw
Samedi 21 Avril - 19:04
La Lettre à Lulu : Ah ! Coconstruire... Johanna, sors de ce corps ! #Nantes https://t.co/ItgPcpC8sA
Samedi 21 Avril - 18:11
La Lettre à Lulu : Les protagonistes apprécieront... #ZAD https://t.co/UezZ6kH2Py
Vendredi 20 Avril - 08:28
La Lettre à Lulu : RT @Clyde_Barrow_: Ben ouais, l'écologie c'est quand on est accroché à un hélico à observer les hippopotames, tout en étant sponsorisé par…
Jeudi 19 Avril - 17:51