La lettre à Lulu
Lulu 84 - mai 2014

Élu à tout élu à rien. En juin, fume un adjoint



À La Baule, pas d’adjoint au châteaux de sable mais presque. Parmi les z’heureux z’élus, le nouveau conseil municipal s’est dégoté un « adjoint à l’événementiel, la communication, la SPL Atlantia, la location de salle ». Apparemment, il ne fait pas la fermeture des portes après 23 heures. Pour l’« adjoint à la sécurité, à la circulation et à l’éclairage urbain », c’est clair, il doit éteindre les réverbères tous les matins à coups de matraque. Celui « à l’environnement, au développement durable, à la plage » ne doit ramasser de serviette ensablée que si elle est en coton équitable, soutenable, stable, favorable et gonflable. Mais le pompon revient à l’« adjoint au tourisme, aux affaires économiques, aux établissements recevant du public et aux associations patriotiques », qui doit chanter la Marseillaise dans les toilettes publiques en faisant payer les touristes spectateurs plein tarif.

Lu 112 fois