La lettre à Lulu
Lulu 58 - décembre 2007

Embobinement durable. Ecolo, la tête à Toto



Embobinement durable. Ecolo, la tête à Toto

Double peau. La banque écolo de façade

Rayons de soleil : le siège les brise menu
Tout beau, tout vitré, tout écolo. C'est le nouveau siège de la Banque populaire Atlantique à Saint-Herblain. Des bureaux derrière des parois de verre. Du verre de haut en bas, rebaptisé "façade bioclimatique double peau"*. Le tout forcément HQE, haute qualité environnementale, rappelle Le Moniteur. Le bâtiment n'est pas si neuf, il est en fait entré en service au printemps 2005 pour un coût HQE (haute quantité d'euros) d'environ 27 millions d'euros. Pour passer pour un modèle sauve-planète, le bâtiment en ellipse est équipé de stores orientables entièrement motorisés, occultables, commandés par un ordinateur central relié à des capteurs sur le toit analysant l'ensoleillement instantané. On n'ose pas vous dire le bilan environnemental de cet "ingénieux système d'automatisation et de motorisation des brise-soleil orientables". Le développement durable sera motorisé ou ne sera pas. Peu importe la débauche de technologie et de dépense énergétique, puisque c'est au service du confort des banquiers, pour éviter "l'éblouissement des écrans d'ordinateurs". Le soleil, c'est vraiment pénible, un reflet et ça vous occulte en un rien de temps une demande de crédit solvable au taux du marché monétaire augmenté des frais de banque en vigueur. Le brise-soleil, c'est la prévention contre le brise profit.
* Le Moniteur, le 4 octobre 2007

Lu 2929 fois