La lettre à Lulu
n°38 - nov

En-bassisme. Les vacances de M. Hublot



Fin juillet, Raffarin a joué les empereurs au Puy du Fou, pouces levés. Cette France d’en-bas s’appelle de Villiers. Le Vicomte méritait un coup de pouce. Tout en gardant ses distances, le Mouvementé pour la France a dit vouloir «travailler en trait d’union avec la majorité UMP», appréciant d’être «traité avec élégance et considération» pour les accords de désistement. Pour cette visite de courtoisie, Raffarin a usé d’un avion spécial. Idéal pour reluquer les gens d’en-bas. La une d’Ouest-France du 27 juillet salue l’évènement avec une photo d’en-haut de page qui fait un curieux pendant à la pub d’en-bas, achetée par le Puy du Fou, et quasiment de même taille. À dire vrai, la photo de l’AFP couvre 7,8 cm2 de plus que l’encart de pub. Ça doit être ça, la liberté de l’information.

Lu 2506 fois