La lettre à Lulu
N°4 - mai 1996

Enfin le STO français



Être à la tête de la boîte d’intérim « Synergie » donne au conseiller régional Daniel Augereau des idées, comme de « dérèglementer de fond en comble le Code du Travail, les conventions collectives et le salaire minimum », en démantelant le « pouvoir syndical ». Dans un texte publié par le forum des lecteurs (Ouest-France, 21 mars), il préconise que « l’État exige de tout chômeur qu’il lui fournisse pour contrepartie un minimum de travail dans des taches d’intérêt collectif ». Une idée qu’avait déjà eu de Villiers, mélange de STO* entre Français et de Travaux d’intérêt général sans inscription au casier judiciaire.


* Pour nos lecteurs les plus jeunes, rappellons que le STO, Service de travail obligatoire, a été une belle initiative du Gouvernement de Vichy en 1943 pour faire voir du pays aux Français, réquisitionnés dans les usines allemandes.

Lu 2410 fois