La lettre à Lulu
n°21 - déc

Entrisme. L’academi-mondain



Hervé Louboutin veut mordicus entrer à l’Académie de Bretagne. Imaginer qu’on puisse jouer des coudes pour être adoubé dans une institution aussi poussiéreuse semble bien provincial. Cette académie respire l’ennui, mais inspire le plus vif intérêt à Louboutin, qui se voit déjà académicien, même s’il a déjà été recalé il y a trois ans. Pour être élu, il faut les trois quarts des trente voix des membres, et Loulou le Boutin a déjà été boulé, alors que les autres ont souvent leur siège sans même postuler. Le Chancelier de l’assemblée littéraire, le comte Jean de Malestroit de Bruc et le notaire Sacha Bauquin, pâle écrivain de la bourgeoisie locale, militent pour l’entrée de Louboutin, mais l’homme n’a pas que des amis dans la place, et le vote est secret. En cas de nouvel échec, reste une solution pour Louboutin : s’inscrire dans une académie de billard. Mais il parait qu’il y a la queue.

Lu 2448 fois