La lettre à Lulu
Lulu 76 - mai 2012

Errare financium nord est. Le luxe en bourgeois



Pour le pédégé d’Eurofins, Gilles Martin, ce transfert a une bonne raison : « Le centre de gravité économique du groupe s’est déplacé progressivement vers l’Europe du Nord. » Soit pile-poil à Luxembourg. La nature et la géostratégie sont bien faites. Mais tout ce savant calcul, c’était avant les acquisitions de labos au Brésil et au Japon. Désormais, le véritable centre de gravité hésite entre les Bermudes, les îles Cook et Vanuatu, quelques-uns des véritables paradis fiscaux (le Luxembourg ayant officiellement été viré de la liste). Selon les calculs de Lulu, en pondérant le poids des labos dans le monde par une correction des variations saisonnières et un indice fiscal transnational, l’épicentre mondial d’Eurofins est situé à 15 milles au large des îles Canaries. Sûrement un hommage appuyé au foot nantais. 

Lu 192 fois