La lettre à Lulu
n°28/29-été

Evoquer sans parler. Une campagne sage comme un écrit



Angoisse : cet été, pourra-t-on faire trempette sans goudronner le maillot, ou risque-t-on l’épuisette à crevettes engluée de coltar, et les châteaux de sable pétrolés jusqu’au donjon ? La marée noire ayant tartiné de cambouis l’image de la Loire-Inférieure, le Conseil général a lancé une acrobatique campagne d’image “qui évoque la marée noire sans en parler vraiment”, autoproclame le dossier de presse de l’opération, habilement présentée aussi comme “une campagne utilisant majoritairement la presse écrite afin de limiter les effets de l’information journalistique”. Gloups. Ou comment se mettre à dos les journalistes de l’écrit, qualifié d’inoffensifs, et ceux de l’audiovisuel, privés de manne publicitaire.

Lu 1415 fois