La lettre à Lulu
n°11/12-été

Facièsme ordinaire. Refoulés à l’entrée d’un non-lieu



C’était il y a deux ans. Trois étudiants chercheurs algériens de l’IUT de St-Nazaire sont refoulés à l’entrée de la discothèque du casino de La Baule. Les trois portent plainte. Sans suite. Le MRAP s’y met aussi. Le tribunal de St-Nazaire vient de rendre une ordonnance de non-lieu prétendant, sans témoins ni preuves, que les trois plaignants étaient ivres. En novembre 1996, Jacques Chirac avait insisté sur la nécessité de sanction en cas de discrimination raciale à l’entrée des discothèques. Selon le MRAP, aucune n’a été condamnée pour de tels délits. Douce France, terre d’apartheid.

Lu 2349 fois