La lettre à Lulu
Lulu 93 - juillet 2016

Faut pas rubiconer

​Survol de la mémoire



Les consultatifs, ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnaît. « S’affranchir du vote, c’est très grave », a postillonné Johanna Rolland, maire de Nantes, après la victoire du « oui » lors de la consultation sur le projet d’aéroport. Elle oublie allègrement que le 29 mai 2005, un autre référendum, pas pour du beurre cette fois mais supposé engager la décision de la France, a récolté près de 55 % de « non » au Traité constitutionnel européen (TCE), et que des dirigeants français, notamment socialos, se sont assis dessus. Elle n'était alors qu'attachée parlementaire d'Ayrault. En se détachant, elle a du perdre la mémoire, oubliant que cette fois-là ce sont les élus qui se sont « affranchis du vote » démocratique valablement exprimé en imposant le perfide  « Traité de Lisbonne ».

Lu 22 fois