La lettre à Lulu
n°21 - déc

Festival off. La mode du couvre-bourreau



On ne rigole pas avec l’uniforme. Le 24 octobre, place du Change à Nantes, quelques anti-bourreau* déguisés ont jugé un faux général Pinochet. Voilà de quoi indigner l’Association nationale des officiers de réserve de l’Armée de l’air qui a remarqué que le faux Pinochet était coiffé d’une vraie casquette d’officier de notre belle Aviation tricolore. Outrés, les galonnés de réserve alertent la justice, sommée de veiller «avec vigueur» à cet odieux «port illégal d’uniforme militaire», et menacent de poursuivre ces salopiaux de civils qui «discréditent l’Armée de notre Nation, et portent atteinte à son honneur». Pour les chaussettes banalisées arborées par le dictateur factice, aucune amicale de déserteur ne menace -pour l’instant- de procès.

<I>* Le COSPAL, Comité de solidarité avec les peuples d’Amérique latine.</I>

Lu 2262 fois