La lettre à Lulu
Lulu 90-91 - décembre 2015

Feu à volonté. Pan pan, c’est d’la balle



Le tir à vue n’évite pas le tiraillement dans les explications télescopées.

Saint-Herblain, fin août : un policier de la BAC dégaine. Tire. La victime, très dangereux monte-en-l’air pris en flagrant délit de crime contre la propriété, reçoit une balle dans le bras. À dix centimètres du cœur. Motif, une tentative de vol de vélo. Pour la police, sortir son arme était «parfaitement légitime» puisqu’«il fait nuit noire», et que face à deux zindividus, le flic «ne sait pas s’ils sont armés». Puis l’explication devient plus floue : «Là, ils se sont télescopés et le coup de feu est parti de façon involontaire. C’est accidentel. Il n’y a aucune faute de la part du fonctionnaire» (Presse-Océan, 27/08). De quoi flipper devant si peu de maîtrise de soi, surtout si les flics devaient conserver leur arme de service en permanence, au boulot et chez eux, comme le réclament le syndicat policier Alliance (Canard Enchaîné, 26/08) et Valérie Pécresse (Le Figaro, même jour). Ou alors il faudrait des quotas stricts : chaque fonctionnaire a droit à tant de tirs accidentels. Chiffre à fixer. En comptant par an, par mois, par jour ?

Lu 8 fois













La Lettre à Lulu : Ils sont combien déjà, les manifestants pro aéroport ? 🙃#zad #NDDL https://t.co/sPZzMKpS0u
Samedi 10 Février - 16:37
La Lettre à Lulu : Zone humide... #zad #NDDL https://t.co/tFPmEXcaOz
Samedi 10 Février - 16:33
La Lettre à Lulu : @CQFDjournal 🤣
Samedi 10 Février - 15:58
La Lettre à Lulu : @CQFDjournal 😂
Samedi 10 Février - 15:58
La Lettre à Lulu : Les tritons crêtés à la fête! #zad #nddl https://t.co/oXcpsT54zt
Samedi 10 Février - 15:39