La lettre à Lulu
n°15 - déc

Feuilles de chêne. Hardi, le Charles-Noël



«J’aimerais que l’on se souvienne de moi comme le militant de l’insertion, notamment des populations immigrées». C’est en ces termes que l’ex-préfet a fait ses adieux à la presse nantaise le 14 novembre. Non content d’être de gauche, Hardy était un militant des droits de l’Homme. Voilà un homme qui cachait bien son jeu. Jusqu’à expulser des immigrés pour donner le change.

Lu 1976 fois