La lettre à Lulu
n°22 - fév

Fin du Fin. Le carton n’emballe pas la mairie



Pour le "off" de "Fin de siècle", une petite troupe nantaise avait imaginé un spectacle de rue joliment intitulé "Le bonheur est là où on l’installe". Au programme, l’installation dans le bas du château des Ducs d’une maison en carton entourée de poêles à charbon avec distribution "à la tête du client" de soupe et de vin chaud. Le tout sur un air d’accordéon, avec humoriste et tours de magicien. Le projet coûtait trois sous et avait reçu le soutien enthousiaste de Jean Blaise. Las ! La mairie a poliment refusé la petite subvention, au motif d’un "danger d’interprétation fallacieuse qui aurait entraîné une récupération politique ambiguë." En français dans le texte, le carton c’est politically incorrect. C’est vrai ça, on pourrait même croire qu’à Nantes, il y a des gens à la rue.

Lu 2059 fois













La Lettre à Lulu : La piscine ne suffit pas ? https://t.co/5bQuYhJ4LO
Samedi 18 Août - 11:31
La Lettre à Lulu : Le stade ultime du cash : le stade du futur bichonne les rupins. Enquête dans La Lettre à Lulu 101...… https://t.co/XUl0bCuBMh
Samedi 18 Août - 11:29
La Lettre à Lulu : RT @Nantes_Revoltee: Gros big up à L'Autre Cantine Nantes et aux nombreux nantais et nantaises qui organisent la solidarité concrète, alors…
Mercredi 8 Août - 08:11
La Lettre à Lulu : RT @canardenchaine: DEMAIN DANS LE CANARD Réunion secrète à l'Elysée avec les LR Juppé, Estrosi, Moudenc et la socialiste Johanna Rollan…
Mardi 7 Août - 17:13
La Lettre à Lulu : RT @canardenchaine: DEMAIN DANS LE CANARD Document : les félicitations du préfet de police à Alexandre Benalla
Mardi 7 Août - 17:11