La lettre à Lulu
Lulu 53 juillet 2006

Fines herbes. Logo, mais pas trop



La commune de Saint-Aignan de Grand-Lieu a lâché son vieil écusson pour s'offrir un nouveau logo, forcément «ouvert et intemporel». Ça ressemble à trois brins d'herbe esquissant un genre de bulle de BD. Une pleine page du journal municipal décortique la stratégie de l'agence graphique nantaise «Projet atlantique» retenue pour le projet. Ce logo entend évoquer une commune «à multiples facettes», mais aussi «affirmer son appartenance à l'agglomération, ouverte à la culture, ouverte sur la vie urbaine, ouverte à l'avenir». Le logo veut «cultiver les ambivalences : rurale et urbaine, traditionnelle et moderne, classique et contemporaine». L'agence préconise donc de «souligner par un traité abstrait, ouvert à l'imagination, reflétant les oppositions qui caractérisent la commune, sans être dans le contraste absolu», et conclut en ces termes : «Chacun y voit ce qu'il veut, aucune vue n'est imposée». Ça serait sot d'y voir quoi que soit, c'est juste n'importe quoi, mais très ouvert à tout et à son contraire, en évitant l'absolutisme du contraste trop prononcé.

Lu 1455 fois